ETAI

Mini, un Fabuleux Destin

Les superlatifs foisonnent, inversement proportionnels à sa taille. Cette Austin Seven ou Morris Mini Minor géniale est née à la fin des années 50 de l’imagination et du talent d’Alec Issigonis, ingénieur de la British Motor Corporation : un moteur transversal compact, 4 petites roues aux 4 coins d’une “caisse à savon”, 4 places, et une tenue de route ahurissante ! La conception révolutionnaire de cette auto fera école, Renault 5, Autobianchi A112, Honda, etc.

38,50 TTC

Disponible en stock

Référence : ETAI22341
ISBN : 9782841021215

Les superlatifs foisonnent, inversement proportionnels à sa taille. Cette Austin Seven ou Morris Mini Minor géniale est née à la fin des années 50 de l’imagination et du talent d’Alec Issigonis, ingénieur de la British Motor Corporation : un moteur transversal compact, 4 petites roues aux 4 coins d’une “caisse à savon”, 4 places, et une tenue de route ahurissante ! La conception révolutionnaire de cette auto fera école, Renault 5, Autobianchi A112, Honda, etc. Née au Royaume-Uni, elle évolue dans le paysage britannique, entre les haies d’hortensia le long des cottages ou à Picadilly Circus entre les London bus rouges à impériale. Trafalgar Square, Carnaby Street. Mini Austin et minijupe. Les Beatles, Peter Sellers, le mannequin Twiggy ou le mari de la princesse Margareth la conduisent : delicious ! Elle se décline en Mini Countryman, un adorable petit break “woody”, en Mini Van pour la distribution du courrier des Royal Mail ou pour le Royal Automobile Club ou bien en Mini-Moke, d’abord destinée à l’armée du Nigeria, puis à Brigitte Bardot et aux tropéziens ! En Europe continentale, elle déferle sous la forme de bolides rouges à toit blanc, “gonflés” par John Cooper et pilotés par des virtuoses irlandais ou finlandais. Elle triomphe avec culot dans tous les rallyes, les Tulipes, la Coupe des Alpes, le Tour de France auto, le Monte-Carlo ... au nez et à la barbe de voitures bien plus puissantes, des Porsche, des DS, des Ford, voire des Ferrari ! Auréolée par ces victoires, la petite auto devient très “in” en France : habillée d’un élégant cannage, un peu snob, elle se pavane Place Vendôme ! Voiture des sixties, elle fait son cinéma : c’est la Mini couleur tilleul de l’ineffable Mister Bean, les trois Minis démentielles qui dévalent rues, canalisations et trottoirs de Milan dans “L’or se barre”, la Mini jaune que Michel Constantin conduit comme une automitrailleuse dans “Laisse aller, c’est une valse”, etc. Et puis, dans les années 1980-90, la Mini s’estompe, jusqu’à ce que le groupe BMW, flairant la pérennité de la petite auto, la redessine, la modernise, plus confortable, plus séduisante encore, et la relance sur le marché européen. Un succès commercial sans précédent ... Avec son allure de jouet à l’échelle 1, la Mini a été souvent réduite du 1/86 au 1/18 par bien des fabricants de jouets et de modèles réduits. Cet ouvrage, le 4e de la collection UN FABULEUX DESTIN, vous fera découvrir la Mini sous toutes ses formes, porte-clés, timbres-poste, cartes à jouer, pin's, au cinéma, etc.

Informations complémentaires

Poids 1.4 kg
Dimensions 255 × 255 mm
Marque

Mini

Langue

Français

Année de parution

2008

Auteur(s)

Serge Defradat

Editeur

ETAI

Reliure

Cartonnée

Categories
Pages 160